A TOI, OXFORD




Découvrir Oxford, je l’ai attendu. Je le voulais vraiment, peut-être plus que Londres. Je n’ai pas été déçu. C’est une ville que j’aime beaucoup. Je voudrais vous faire partager mon premier week-end à Oxford pour que vous puissiez vous faire une idée.

Oxford n’est pas si grand que ça, finalement. Prenez vos meilleures chaussures et laisser vous guider. Arriver un soir pour prendre un verre au Hanks. Levez-vous pour vous remuer au rythme de la musique. Discutez un peu en français. Dégustez quelques cocktails. Rentrez tard le soir. Rencontrez un grand nombre de cyclistes qui vous souhaiteront une belle soirée. Bien sûr que ça l’est ! Ayez réservé un Airbnb prés de l’hôpital John Radcliff pour donner une atmosphère de film policier. Entendre passer des ambulances par dizaine. Rajoutez une bonne averse, 10 minutes avant d’arriver. Courir sous la pluie avec pour seul bouclier ; un ridicule parapluie sur lequel vous pouvez lire « Je fait la pluie et le beau temps ». Avoir les pieds trempés, en rigoler à vous en faire mal au ventre. « Il pleuvait des cornes ». Couchez-vous tard, réveillez tôt dans les bras de votre complice. Allez lui chercher un bon petit déjeuné. Sourire sous le soleil brillant. Séchez vos chaussures au sèche-cheveux ou confectionnez vous des chaussettes imperméables en sac-poubelle. Chacun ses choix, mais il paraît que ça marche plutôt bien. Marchez main dans la main. Arrêtez-vous au jardin Botanique de l’université d’Oxford. Asseyez-vous sur un banc pour vous dire que ça sera beaucoup mieux quand vous reviendrais au printemps pour voir les fleurs s’épanouir. Supposez que vous resterez plus longtemps alors que vous n’êtes arrivés, il n’y a qu’un mois. Déjà. Montrez le ciel du doigt et pensez qu’il est temps de se mettre à l’abri. S’abriter à Covered Market en attendant que la pluie cesse. S’offrir un cookie chez Ben’s Cookies. Soyez gourmand. Observez avec curiosité les Anglais qui n’ont ni peur du froid, ni de la pluie. Les admirer peut être un peu. Et puis se dire qu’il est temps de continuer. Achetez des tickets pour la célèbre Bodlein Librairy. Assistez à une demi-heure de visites en anglais dans cette bibliothèque d’époque. Ne rien comprendre pendant une demi-heure, mais faire comme ci pour l’un et être un peu déçu de ne pas en avoir vu plus, bien qu’impressionné par ce que vous avez eue la chance de voir, pour l’autre. Sortir pour faire le tour de Radcliff Camera. Être attirés par des cris de joie. Avoir l’opportunité d’assister à une remise de diplôme en face du pont des Soupirs. Rentrez retirer ses chaussures mouillées en admettant que les chaussettes sac-poubelles auraient peut-être été utiles. Cuisinez-vous un repas que vous aimez. Endormez-vous des souvenirs déjà pleins la tête avant de vous dire au revoir.

Oxford, j’ai été ravi de te découvrir avec mon acolyte. J’aime apprendre à te connaître avec mes nouvelles rencontres. Je vais aimer te présenter à mes meilleures copines.

Oxford, merci.

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...