ARRÊTEZ DE JALOUSER



On a tous au moins une fois dans notre vie, jalousé. Jalousé quelqu’un qui avait plus, quelqu’un qui pouvait plus ou quelqu’un qui savait plus. Et on a finit par en vouloir à ce quelqu’un en se disant tragiquement que l’on ne pouvait rien n’y faire.

Pourtant, ce n’est pas la bonne façon de penser. Et si on interprétait différemment cette jalousie et si on comprenait à qui on en voulait réellement.

La jalousie né de la comparaison or nous ne pouvons pas constamment nous comparer. Chaque personne étant unique, chaque chemin, chaque façon d’agir, de réagir, de créer, d’inventer, de penser, de bouger, de vivre est différente.


Malheureusement c’est à cause de cette comparaison qu’arrive la frustration. La frustration de ne pas en avoir plus, de ne pas pouvoir plus ou de ne pas savoir plus.

Alors en réalité quand on y pense, la personne à qui on en veut réellement, c’est nous.

Tout simplement parce que nous pouvons toujours donnait plus pour avoir, nous pouvons toujours faire plus pour pouvoir et nous pouvons toujours apprendre plus pour savoir mais lorsque nous jalousons nous ne le faisons pas.


Parler des autres, de ce qu’ils font ou ne font pas est une perte de temps, que seuls les gens fainéants qui n’ont pas le courage de se lancer, font. Vous saurez que vous avez changé, le jour où, entouré des bonnes personnes, vous féliciterez les victoires et les réussites des autres. Ces victoires sont aussi importantes que les vôtres. Peut être même plus. Pourquoi ? Parce qu’elles sont inspirantes, elles vous donnent l’énergie et le courage d’avancer. Elles vous donneront peut être des idées, des envies. Elles vous aideront à prendre des choix, des décisions, des directions.

A vous de faire le choix de perdre votre temps en jalousant ou de prendre le temps en vous inspirant.

Et surtout, il y à bien plus que ça. Comment vous sentez vous quand vous jalousez quelqu’un ? En colère, triste, nerveux. Et comment vous sentez vous quand vous félicitez quelqu’un ? Enthousiaste, bienveillant, heureux. Le choix est alors très rapide. Faire attention au bonheur des autres, c’est se procurer du bien être à soi, se sentir bien et aligné avec ses valeurs. Si vous aimez quelque chose, dîtes le, partagez le, vivez le.

Et sachez que lorsque vous parlez mal de quelqu’un, très souvent d’une manière (inconsciente) ou d’une autre, c’est de vous que vous parler. De vous, de vos envies irréalisées, vos désirs inachevés. Tout ce que nous disons aux autres est une façon de nous parler à nous même. Alors, comment aimeriez vous, vous parler ? Et comment aimeriez vous qu’on vous parle ?

Arrêtez donc de jalouser et prenez le temps d’apprécier les succès de ceux qui réussissent. Pour eux mais surtout pour vous.

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...