CA Y EST, JE SUIS DEVENUE FILLE AU PAIR (Partie 6 : Devenir serveuse dans un pub)





Cela fait maintenant un mois que je suis devenue serveuse dans un Pub, le White Horse et il se trouve à 2 pas de la maison dans laquelle je vis. C’est un endroit très accueillant et cosy. Les gens viennent prendre une bière au bar ou manger au coin du feu. La lumière est tamisée et l’ambiance est très agréable, avec musique de jazz en fond. J’y avais mangé pour l’anniversaire de Jamie (le père) et j’avais était agréablement surprise de voir un pub aussi sympas au cœur de ce village perdu. La cuisine était délicieuse et le personnel très gentil.

Au départ, je ne souhaitais pas avoir un autre job que celui d’Au Pair, je n’y avais pas pensé et me disais que je n’aurais pas besoin de plus d’argent. Mais Anaïs, l’ancienne Au pair que j’avais contacté a finit par me convaincre que ce pouvait être vraiment intéressant pour moi ; pas seulement pour l’argent, mais surtout pour améliorer mon anglais et rencontrer des gens.

J’ai donc envoyé un mail au pub sans trop d’espoir pour savoir s'ils avaient besoin de quelqu’un pour les aider. Encore une fois, j’ai été étonnée de recevoir une réponse rapide de Kate, la Manager, qui me disait qu’effectivement, ils étaient à la recherche de quelqu’un - avec les fêtes qui arrivent- et me donnait rendez-vous le lendemain soir pour discuter avec moi.

Je suis donc aller au pub le mardi soir avec la boule au ventre, je ne pensais pas vraiment que je pourrais avoir le job étant donné que je n’avais pas d’expérience dans le métier, que je ne parlais pas vraiment anglais et que j’étais assez timide.

Kate est une femme avec un style bien à elle. Les cheveux courts et en pétard, les yeux toujours très bien maquillés et très rock. Elle sourit tout le temps ! Quand je suis arrivé, j’ai rencontré Amish, c’est un garçon aux cheveux blonds et au look d’hisper. Il me donne toujours pleins de conseils pour m’aider et me dit « well done » dès que je fais quelque chose avec un grand sourire -même si j’ai juste ramassée une serviette sur une des tables-.

Kate m’a proposé de s’asseoir à une table. Elle m’a posé quelques questions – pourquoi j’étais en Angleterre, si j’avais déjà travaillé dans un bar, est-ce que je me débrouillais en anglais, pourquoi je voulais travailler ici…-, à chaque fois elle répondait par des « lovely », « brillant » et quand je lui disais que je devais progresser dans mon anglais et que je m’inquiétais de ne pas pouvoir réussir à bien parler ou comprendre ; elle me répondait de ne pas m’inquiéter parce que dans ce pub, il fallait que les employés se sentent bien pour que les clients puissent passer un bon moment, que je ne devais en aucun cas hésitait à poser des questions si je ne savais pas quelque chose.

Je me suis tout de suite sentie en confiance et à l’aise, je me suis dit que je pouvais avoir ma place ici et que je pourrais vraiment avoir une belle expérience. Les gens qui y travaillent sont vraiment très accueillants – je me répète, mais c’est la vérité -, ils m’aident à chaque fois et reformulent si je ne comprends pas. Jusqu’ici, j’ai passé de très bons moments et je ne trouve pas ce job désagréable, au contraire - ça rigole pas mal en cuisine quand on s'apprend des gros mots en français, anglais et en polonais (oui, oui, il y à quatre polonais dans l'équipe)-.

Bien que parfois, il n’y a pas beaucoup de monde dans le pub, on n’a pas le temps de s’ennuyait. En réalité, personne n’a de tâches attitrées, chacun y met du sien pour faire fonctionner la maison. En général, les tâches que je dois faire sont de polir les couverts, d’apporter les menus et prendre les commandes, mettre les couverts et le sel et poivre, apporter les plats, demander si tout se passe bien et nettoyer les tables. La seule chose que je ne fais pas encore, c'est de servir les boissons ; déjà parce que je n'y connais rien mais qu'en plus ils ne disent jamais la même chose pour la même boisson.


Je reste convaincue d'avoir fait le bon choix en envoyant un mail à ce pub, j'ai considérablement progresser dans ma compréhension de l'anglais mais aussi je le parles beaucoup mieux et je suis sûre que le pub y est pour quelque chose - et oui, les clients aiment savoir d'où je viens et ce que je fais ici. Et bien sûr, il ne parle pas français, juste un petit peu-.


To be continued.

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...