COMMENT GERER LE STRESS DES EXAMENS




Il y a pas très longtemps, j’ai dû passer un examen assez compliqué. Enfin surtout une épreuve qui me paraissait impossible. Tellement, je me mettais la pression pour cette épreuve, j’ai fini par en faire des crises d’angoisse.

Pour éviter de trop stresser, j’ai mis en place certaines techniques que je voulais te partager aujourd’hui. Elles t’aideront pour canaliser tes peurs, réduire ton stress, mais aussi à réussir ton objectif, peu importe lequel d’ailleurs.

Tout ce que je te transmets là, je l’ai moi-même testé et ça a très bien marché pour moi.


1. LA RESPIRATION

Apprendre à gérer sa respiration est super important pour réussir à gérer son stress lors de n’importe quelle situation qui pourrait être anxiogène.

Il existe différentes techniques pour calmer sa respiration ; je vais en citer quelques-unes dans lesquelles tu trouveras sûrement celle qui te convient le mieux.


> Fais la poule :

Tu vas venir poser tes mains sur tes hanches et en inspirant, tu vas emmener tes coudes vers l’arrière et gonfler le ventre. En expirant, tu rentres le ventre et ramènes le coude vers l’avant. Tes bras sont comme les ailes d’une poule.

>La méthode 4-8 4 :

Tu inspires sur 4, tu expires sur 8 pour bien vider tout ton air et tu reprend une respiration normale sur 4 temps.


Ces différentes méthodes vont t’aider dans un premier temps à ne plus penser ou moins penser à tes soucis du moment, dans un second temps, faire croire à ton inconscient que tout va bien. Plus ta respiration est rapide et courte et plus ton mental pense qu’il y a un danger tandis que plus tu respire calmement et lentement et plus ton esprit se sent en sécurité et apaisé.


2. LA MEDITATION / L’HYPNOSE

Une des choses qui m’a le plus aidé, c’est bien la méditation et l’hypnose. J’ai fait un article entier sur la question que je t’invite à aller lire pour avoir plus d’informations. Si tu débutes ou si tu as un peu de mal à le faire tout seul, je te recommande vraiment de faire de la méditation guidée. Personnellement, c’est la seule technique qui canaliser mes pensées, m’aide à y faire du tri et calmer toutes les choses qui tournent en boucle dans ma tête.

Je ne développe pas plus et te laisse lire mon article.


3. LE YOGA

J’utilise cette technique surtout quand je sens que j’ai besoin de faire une pause, que je me sens bloquée face à une situation ou bien que je n’arrive pas à me concentrer à100% et que je sens que je m’éparpille. Je prends mon tapis de yoga, je m’installe dans un coin tranquille et je fais une courte ou une longue séance comme j’en ai envie.

Mais je pratique aussi le yoga à la fin de la journée pour finir sur une note un peu plus douce et faire la transition entre ma journée et ma soirée, le moment où je vais aller me coucher.

Le yoga me permet de relaxer et détendre mon corps –même si, attention, ça reste une pratique qui demande un peu d’énergie et parfois même de force, mais surtout, il m’aide à m’évader grâce à une concentration sur la réalisation des postures. Il me permet de faire qu’un entre mon corps et mon esprit et clarifie mes idées.

J’ai aussi écrit 2 articles sur le yoga : un premier qui serait un petit résumé des grandes lignes du yoga et un second, un peu plus approfondie, que je te laisse aller lire, si tu souhaites en savoir plus.


4. LA PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE

Dans cette partie, je voudrais te donner des exemples de pratiques de PNL qui peuvent t’être utiles lors de moments de vie un peu stressants. Ce sont des choses simples que tu peux réaliser toi-même et qui en général, vont venir faire appel à ton inconscient. Laisse-toi juste guider et accepter tout ce qu’il se passe pour bénéficier de tous les bienfaits de la pratique. Par contre, n’oublie pas que, comme beaucoup de chose, il est important de « s’entraîner » à faire ces petits exercices avant le grand examen final pour être sûr que ça marche bien.


> Le tunnel des émotions

J’aimerais que tu imagines un tunnel devant toi, de la hauteur et de la distance de ton choix. Tu vas te mettre à l’avant du tunnel avec ton sentiment de stress, d’angoisse, de peur, de colère… Bref, le sentiment négatif que tu ressens en ce moment. Avant de rentrer dans le tunnel, tu vas demander à ton esprit, ton inconscient que lorsque tu ressortiras du tunnel, tu devrais ressentir tout autre chose, peu importe tant que ce n’est pas le sentiment actuel et que c’est du positif. Quand tu te sens prêt.e, tu viens traverser le tunnel et tu ressentiras quelque chose de mieux.

Rappel logique, ne re-traverse pas le tunnel en sens inverse, bien sûr.


> Les points d’ancrage

Les points d’ancrage sont des mécanismes de déclenchement qui entraîne automatiquement l’état désiré sans avoir à y penser. S’ils sont assez solides, tu pourras les retrouver chaque fois que tu en auras besoin. Un point d’ancrage, c’est associer un état émotionnel positif à un geste précis et/ou un mot, afin de se créer un conditionnement positif. Donc chaque fois que tu feras le geste et/ou le mot, tu ressentiras l’état émotionnel associé.

Il faut savoir que nous créons des ancrages, des croyances de manière inconscientes ; à force de se répéter ou faire des choses par exemple. Donc les ancrages peuvent être aussi bien positifs que négatifs, mais nous ne nous en rendons pas forcément compte.

Le but de se créer des points d’ancrage est de tout simplement pouvoir réussir à trouver un état émotionnel voulu dans une situation donné.

Les points d’ancrage peuvent être utilisés pour n’importe quelle émotion, tu peux en avoir autant que tu veux. Ce n’est pas compliqué d’en créer et surtout ça marche vraiment.


Si tu veux savoir comment en créer, je t’invite à attendre la semaine prochaine pour lire l’article qui y sera consacré !


> La physiologie :

Changer de posture, c’est une très bonne technique pour vaincre la panique. Il suffit de changer de position, de ton de voix ou encore de relever juste un peu la tête et nos sentiments changent.

Voici les deux façons que j’utilise le plus.

*Relâcher ses épaules :Comment te tiens tu quand tu as peur ou que tu te sens en danger ? Tu vas rentrer la tête dans les épaules pour te protéger. Alors commences déjà par détendre tes épaules pour faire comprendre, encore une fois à ton esprit que tout bien et que tu n’es pas en danger. Tu les fais rouler vers l’arrière, tu te tiens droit dans une position de confiance.

*Faire semblant :Je vais te demander de t’installer dans une position où tu te sens à l’aise, tu te sens confiant.e, bien dans ta peau ou juste bien. Si tu ne sais pas quelle est cette position ; tu peux repenser à un moment ou tu te sentais de cette façon et observer, te rappeler dans quelle position tu étais.

Et tu vas reproduire cette posture, et automatiquement, tu constateras que tu te sens comme l’état de ce moment.

Tu peux aussi imiter une personne qui t’inspire, reproduire ces gestes, ces postures, ces paroles… Te mettre dans sa peau.


J’imagine que pour certaines personnes ça peut paraître bizarre alors, si tu doutes de ces techniques, je vais te demander de rentrer la tête dans les épaules, d’arrondir le dos, de parler d’une voix un peu fébrile… Comment te sens –tu maintenant ?


A savoir : Ca a été prouvé, s’installer dans une position de confiance augmente la dopamine(hormone du bonheur)de15%et réduit le cortisol (hormone du stress)de15%et l’inverse est vrai aussi !


5. VIVRE DANS LE PRESENT

C’est l’une des choses que nous faisons le moins : être dans le présent. Nous sommes sois toujours dans le passé et donc on se dit des choses comme « je l’ai déjà fait, ça n’a pas marché » et nous finissons par abandonner. Soit nous sommes dans le futur et on se demande comment ça va se passer, on imagine, extrapole, invente et nous sommes dans le stress voir même parfois la colère.

Le mieux, c’est d’être pleinement conscient dans le moment présent. Ce qui est passé, n’existe plus, ce qui n’est pas encore arrivé, n’existe pas encore. Et en fait, le passé, le présent et le futur ne sont pas si lié que ça. Ce qui s’est passé hier, serait différent aujourd’hui et encore plus demain.

Pour moi, c’est le plus difficile. Bien que les méthodes exposées précédemment te permettent d’être plus dans le moment présent, je voudrais te parler de visualisation ; de deux manières de