CREER UNE NOUVELLE CROYANCE



Comme on avait pu en parler dans l’article précédent, les croyances sont auto-protectrices. Elles sont une succession de nos représentations, de nos pensées, nos émotions et encore beaucoup d’autres concepts. Elles permettent de classer les généralisations dans une des catégories de notre esprit. Votre cerveau se demande « Où ai-je déjà vu cela ? » ; « Quelle est la signification ? » Et « Quelle doit être ma réaction ? ».

PLAN D’ACTION POUR UNE NOUVELLE CROYANCE

1. Identifier la croyance à changer Pour résoudre une croyance limitante, il faut aller chercher l’information pure. Il faut trouver quel domaine de notre vie ne fonctionne pas, un schéma qui nous dessert. Nous ne pouvons pas tout contrôler, mais si nous n’avons pas de progression alors il est fort possible qu’il y ai une croyance inconsciente cachée qui nous retient. Mais dans certains cas, nous avons juste besoin de conviction, il faut alors se poser la question de ce que nous voulons, mais que nous n’avons pas. Et se demander quelles sont les croyances qui pourront nous aider à atteindre notre objectif.

2. Créer une nouvelle croyance Pour trouver notre nouvelle croyance, nous avons deux possibilités : - soit : imaginer la même situation, mais comme nous le voudrions - soit : formuler l’opposé de la croyance limitante

Arrêter de se dire « Je crois que … » mais le transformer en « A partir de maintenant, je vais… » et se répéter cette affirmation avec de la conviction et de l’émotion pour convaincre son esprit de notre nouvelle croyance.

3. Preuves et contre preuves La dernière étape consiste à vraiment ancrer notre nouvelle croyance. A ce moment là, nous prêtons plus attention aux événements et aux personnes qui soutiennent cette croyance. Ce sont des preuves qui nous permettent de valider notre croyance. Sinon, il faut que l’on se prouve que notre croyance (limitante) est fausse grâce à une contre preuve (ex : quelqu’un qui pense qu’il ne peut pas reprendre le sport à cause de son âge ; lui montrer des personnes qui ont réussit dans le sport malgré leur âge). Très souvent, nous pensons cette étape un peu idiote, car trop simple, mais en réalité, c’est la partie la plus importante pour finaliser le processus de création d’une croyance.

Il existe aussi une méthode lié à la suppression de croyance limitante ; le « Recadrage d’expérience ». C’est un processus qui permet de modifier le cadre référent d’un individu. Le cadre, c’est l’ensemble des principes utilisés pour interpréter les informations dans un contexte. En gros, c’est l’idée qu’à chaque nouvelle information que nous avons, notre perception change. Pour vous donner un exemple ; vous voyez une personne courir, la première chose à laquelle vous pensez, c’est qu’elle est en retard. Mais après vous voyez d’autres personnes courir derrière, vous vous dîtes qu’elles doivent essayer d’attraper le bus qui arrive. Mais vous avancez et vous voyez qu’en fait, un camion rempli de produit toxique est renversé sur la chaussée et donc que les personnes fuient le liquide nocif. Le but, c’est donc d’introduire des alternatives à ses pensées pour voir le contexte et le contenu d’une expérience de manière différente, découvrir différents aspects et donc accéder à d’autres possibles.

Pour avancer et atteindre son objectif, il est primordial de se libérer des croyances limitantes, celles qui nous bloquent pour réaliser les actions qui sont essentielles dans la réalisation de notre but !

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...