HIER, J'AVAIS 22 ANS. AUJOURD'HUI, JE FAIS QUELQUES CHANGEMENTS.




Hier, j’avais 21 ans Aujourd’hui, j’ai 22 ans. Je ne sais toujours pas qui je suis. Je ne sais pas toujours pas pour quoi je suis douée. Je ne sais toujours pas pour quoi je suis faite. Et si je me retourne pour regarder un peu vers le passé, je n’arrive pas à savoir si je dois en être fière. Comme beaucoup d’entre nous, je suis perdue entre « faire ce qui me plaît » et « pouvoir vivre sans difficulté », « profiter » et « avoir une situation stable ». Peut-être que les deux sont compatibles, mais ce n’est pas ce qu’on nous a appris. Alors, trop souvent, on vit dans la crainte, dans la honte peut être un peu parfois et dans l’inquiétude toujours. C’est difficile d’admettre qu’en fait, on doit apprendre à s’accepter avant de pouvoir vraiment commencer à vivre la vie dont on a tant rêvé.

J’ai peur de me lancer pourtant, j’en ai des projets et des rêves pleins ma tête. J’ai peur du regard des autres, qu’on rit de moi pourtant, je suis très indépendante. J’ai peur d’échouer pourtant je sais que je serai soutenue. C’est angoissant de se dire qu’on pourrait décevoir avant même d’être déçu.

À 22 ans, je ne suis toujours pas les conseils que je donne à mes proches. À 22 ans, je me déçois de ne pas croire en mes rêves. Quand on y croit, rien n’est impossible.

Je ne veux plus attendre le bon moment. J’ai gâché de nombreuses opportunités.

Mes parents savent qui je suis, mes copines savent pour quoi je suis douée et l’avenir me dira pourquoi je suis faite.

Je serais toujours une grande angoissée. J’aurais toujours des millions de choses à faire. Je ferais toujours des listes de listes. Je serais toujours organisée dans les moindres détails. J’aurais toujours peur de décevoir. Je changerais toujours d’humeur toutes les heures. Je m’agacerais toujours très vite. Je serais toujours très sensible. Je vivrais toujours comme ci, j’étais dans un film. J’aurais toujours besoin de tout comprendre. J’aurais toujours besoin de temps pour faire confiance aux gens. Je serais toujours réservée au début et complètement folle à la fin. Je serais toujours déterminée à tout donner. Je serais toujours motivée dans ce que je fais. Je penserais toujours qu’il y à quelque chose qui cloche chez moi. Je me sentirais toujours à côté de la plaque. Je continuerais de me dire qu’avancer, c’est gagné. Je rêverais toujours qu’un jour, ça sera mon tour. Je ferais toujours les choses à mon rythme, étape par étape. J’aurais toujours envie de faire plus. Je me dirais toujours que ce n’est pas suffisant. Je ferais toujours les choses bien. Je finirais toujours ce que j’ai commencé. J’aurais toujours espoir. Je serais toujours à l’heure. J’aurais toujours peur de ne pas être à la hauteur.

Mais je ne serais jamais quelqu’un d’autre. Et c’est bien pour ça que je me dois d’aimer la personne que je suis. A 22 ans, je commence à ré apprendre certaines choses que j’avais oubliées. Bien que ça prenne du temps, je suis prête à me laisser m’apprécier. J’ai déjà appris à me suffire de moi-même.

À 22 ans, on ne peut pas continuer à vivre dans la peur, on ne plus souffrir des jalousies, on peut plus attendre que l’occasion se présente, on ne peut plus penser que ça vienne des autres…

À 22 ans, je veux pouvoir enfin dire, j’ai confiance en moi et le penser.

En y repensant, je peux être fière de ce que j’ai déjà parcouru. Je suis fière de tout faire pour me faire confiance. Aujourd’hui, j’ai 22 ans et ça prend du temps, mais j’apprends à faire quelques changements.

Aimez-vous.

Un grand merci spécial à toutes les personnes qui ont pris le temps de penser à moi.

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...