L’ENERGIE CHIMIQUE DANS L’EXERCICE MUSCULAIRE




Dans mon dernier article concernant le sport, je traitais de la contraction musculaire.Cette fois-ci, je voudrais parler de l’énergie nécessaire pour l’exercice musculaire.

La source de cet article est le livre « Préparation au diplôme d’éducateur sportif ».


Avant de commencer ;

L’énergie chimique est fournie par :

.Un / carburant(s)

.Un comburant ;l’O2, atmosphère

L’effort produit est plus ou moins consommateur d’O2(dette d’oxygène).

Lorsqu’il y a pas ou pas d’O2, on parle de métabolisme ANAEROBIE et lorsqu’il y en a suffisamment, on parle de métabolisme AEROBIE.


QUELLES SONT LES DIFFERENTES SOURCES ENERGETIQUES ?


> L’ATP (adénosine triphosphate)

Si tu as lu mon article précédant, tu dois te rappeler de cette molécule.

L’ATP provient de la déstructuration des aliments(carbone-oxygène –hydrogène- azote) qui est stockée sous forme de composé. Ce dernier est présent dans la fibre musculaire, très riche en énergie et sa destruction permet le démarrage de la contraction musculaire.


Il est tout de même à noté et à savoir que l’ATP est présent seulement en petite quantité dans le muscle et donc ne suffit pour tenir une contraction musculaire que pendant 2 à 3 secondes.

Mais comme nous l’avons déjà vue, c’est le seul substrat que le muscle peut utiliser pour fonctionner.


Du coup, il est essentiel que d’autres sources d’énergie permettent la resynthèse permanente de l’ATP pour pouvoir continuer l’exercice musculaire.Il faut donc que d’autres composés se dégradent, libèrent de l’énergie qui pourra être utilisée à la resynthèsede l’ATP.


On va voir quelles sont ces autres sources.


>La créatine-phosphate(CP)ou phosphocréatine(Pc)


Cette source est le premier relais ; l’ATP est renouvelée grâce à l’énergie fournie par la réserve cellulaire de CP.

Cependant, même si elle peut fournir une grande quantité d’énergie, elle ne peut fonctionner que pendant une durée très limitée : quelques secondes à 20 secondes.


On appelle cette première voie de fourniture énergétique : Anaérobie Alactique(Avec peu ou pas d’oxygène et avec une très faible production d’acide lactique).


>Les nutriments

Ils sont apportés par la digestion des aliments et c’est le deuxième relais de la fourniture d’énergie pour synthétiser l’ATP.

En fait, l’énergie nécessaire au travail musculaire est fournie par le glucose(glucides).

La glycolise= lorsqu’une molécule de glucose subit une série de réactions pour produire de l’énergie.

Il y a deux étapes dans cette glycolise:

-La voie sans O2 dite anaérobie lactique( peud’oxygène + production de lactates :produit de l’acide lactique –sans rentrer dans le détail).

De même que la CP; la fourniture d’énergie est importante mais de courte durée. Dû au manque d’oxygène, il y aura donc une quantité importante de lactates dans le sang et l’exercice devra être interrompu.


-La voie avec oxygène dite Aerobie (avecoxygène –logique)

C’est un système très complexe. Donc de façon simplifier ça donne : grâce à l’oxygène, les métabolismes anaérobies vont pouvoir se transformer en métabolismes aérobies. La production d’ATP se réalise dans les mitochondries « usines d’O2 » qui sont situées dans les fibres musculaires.


Petit rappel :

Même si ce sont les glucides qui ont un apport plus important en énergie, tu ne dois pas négliger les lipides : en fonction du type d’effort et du volume de la masse musculaire sollicité. Et les protides qui sont les principaux matériaux de construction du corps, mais pas seulement.


J’espère avoir été assez claire et concise.N’hésite pas à me dire ce que tu as retenu et compris !

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...