LA MEDITATION ET HYPNOSE


Ces derniers ont été un peu compliqués pour moi, entre ma préparation aux examens pour ma reprise des cours, le corona virus et la fin de mes différents jobs. Je vais être honnête, j’ai eu beaucoup de mal à gérer tout mon stress et j’ai dû faire face à de nombreuses crises d’angoisse. Je me suis sentie très souvent submergée et je n’arrivais pas à me calmer. Jusqu’au jour où j’ai décidé – sous les conseils d’une amie- de commencer la méditation guidée, mais surtout de tenter la « méditation sous hypnose ». Bien que j’en avais déjà fait avec un hypno thérapeute qui m’avait grandement aidé ; je n’étais pas tout à fait convaincue, mais aujourd’hui, je ne peux plus m’en passer. Et c’est la seule chose qui m’aide vraiment à lâcher prise et me relaxer.

LA MEDITATION, C’EST QUOI ?

La méditation, c’est une approche qui consiste à arrêter de se battre contre son mental, mais plutôt de le comprendre. On pourrait aussi dire que méditer, c’est affronter ses angoisses et ses peurs tout en étant bienveillants avec soi-même. Beaucoup pensent qu’il s’agit d’arrêter d’avoir des pensées, or nous en sommes clairement incapable. La méditation permet de se focaliser sur un objet, les émotions, les sensations, notre corps, notre respiration pour trouver un moment de calme dans toutes nos pensées quotidiennes. Cela ne veut pas dire que lorsque des pensées apparaissent, tu as échouée dans ta méditation ; au contraire, l’idée, c’est de réussir à les observer et continuer de se concentrer sur ce sur quoi tu t’étais mis d’accord au début de la méditation. En fait, c’est un peu un travail d’attention et de « concentration ». Lors de la séance, tu prends justement le temps de t’écouter intérieurement, mais de te détacher de toutes les choses qui peuvent traverser ton esprit (tu n’es pas tes pensées). Tout simplement, pour réussir à te sentir pleinement présent dans l’instant. Un peu compliquée à définir en même temps, car chacun voit midi à sa porte et que sans l’avoir testé, vécu ; on ne peut pas vraiment comprendre de quoi il s’agit.

L’HYPNOSE, C’EST QUOI ?

L’état hypnotique touche plus les profondeurs de la personne. Ici, on recherche un état de conscience pour nous faire voir les choses autrement. Je parle d’un état de conscience qui toucherait l’inconscient. Alors, oui ; ça a l’air un peu compliqué. Très souvent, nous avons déjà toutes les réponses pour surmonter une épreuve, mais notre conscience qui aime la logique et fonctionne très peu avec les émotions et « l’imaginaire » prend toujours le dessus. Notre conscience aime aussi, en pensant bien faire et nous protéger, éviter de lire les messages subliminaux que notre inconscient nous envoie. On peut rechercher cet état pour différentes raisons et objectifs ; comprendre un blocage, débloquer une peur, trouver un moment de paix, déceler les raisons d’angoisse… Mais dans la plupart du temps, l’hypnose nous permet d’aller rechercher les réponses aux questions que nous nous posons sur notre être fondamental et les raisons qui nous poussent à agir de tel ou telle manière. Elle nous permet d’accéder aux profondeurs de notre âme, et pour cela, l’hypnose fait appel à l’inconscient.


Avec l’hypnose, on tente de faire remonter les messages que notre inconscience a pu stocker.



CONSCIENCE ET INCONSCIENCE


1. Conscience :

Le conscient est tourné vers le « monde extérieur » ; ce sont tes 5 sens, ton sens de l’analyse, de la logique, la réflexion…Il est dit que le conscient nous permet de réaliser seulement entre 3 et 5 tâches en même temps. C’est aussi dans notre conscience que se trouvent nos habitudes, nos routines.


2. Inconscience :

De manière logique, l’inconscient ne serait tout ce qui ne touche pas le conscient mais plutôt tout ce qui est en rapport avec les automatismes innés On parle de notre « enfant intérieur », car il agirait comme un enfant de 5 ans et serait capable de faire des milliers de tâches en même temps. Il fonctionne différents de la conscient, de manière beaucoup plus simple, parfois même espiègle.

L’inconscience stocke toute notre mémoire.

Elle est tournée vers le « monde intérieur ».


3. Le subconscient :

Il serait un « Second inconscient » qui stocke les automatiques acquis. Il est représenté comme un disque dur où l’on pourrait trouver : traumatismes, souvenirs, phobies, peurs et intuition.


CONSEILS POUR DEBUTER EN MEDITATION


1. RESTER INDULGENT

C’est vraiment le premier conseil que je veux te donner. Laisse-toi le temps de faire les choses comme tu l’entends et d’atteindre tes objectifs petit à petit sans trop t’en demander. Ne sois pas trop dur et sévère avec toi, car au départ cela sera compliqué avec le temps, tu trouveras les méthodes qui te conviennent le mieux.


2.TROUVER UN ENDROIT

Être sans arrêt dérangé lorsqu’on médite par des bruits, des mouvements ou autres peut mettre fin à ta pratique. Il vaut mieux prendre les devants et s’installer dans un endroit au calme où tu sais que tu ne seras pas dérangé.Pense bien à couper les notifications de ton téléphone –il peut même être judicieux de te couper une 20aine de minutes voir une heure, des réseaux avant ta séance-.


3.AVOIR UNE BONNE POSTURE

Trouver la posture dans laquelle tu te sens le plus à l’aise possible ; allongé ou assis, couvert ou pas ; comme tu le souhaites tant que tu n’aies pas à changer de position durant la séance ou à te concentrer sur une douleur, une gêne.

La méditation se pratique plutôt assis au contraire de la relaxation, car le but n’est pas d’être dans un demi-sommeil, mais justement d’être pleinement conscient.

Tu peux fermer les yeux ou bien tout simplement les entrouvrir.


4.FAIS TOI AIDER

Il existe des méditations où tu n’as pas forcément besoin d’être assis et immobile. Tu peux très bien méditer en marchant ou en courant, pendant une danse, lorsque tu peins… On appelle cela des méditations actives.

Tu peux aussi faire confiance aux méditations guidées, elles sont très pratiques pour débuter et permettent de te concentrer sur la voie de la personne (n’hésite pas à partager en commentaire les méditations guidées que tu écoutes).

Attention, si tu ne comprends pas une méditation ou qu’elle ne t’intéresse pas, ne te forces pas à la faire.


 Il existe aussi des musiques qui peuvent agrémenter ta méditation, sur Spotify, on trouve notamment des playlists.


5.TROUVE LE BON MOMENT

Il n’y a pas de moment idéal pour méditer. Personnellement, je prends un peu de temps pour une séance quand je sens que mes émotions débordent, que je commence à faire une crise d’angoisse, que mes peurs apparaissent ou bien avant de dormir ou de commencer la journée.

Le matin, méditer te permet de commencer la journée sur de bonnes bases et dans les meilleures dispositions. Alors que le soir, cela te permet de te débarrasser des problèmes que tu as pu rencontrer dans la journée.

Tu peux méditer une seule fois ou plusieurs, 5 min ou 1 heure, il n’y a aucune règle. C’est à toi de créer ou non une routine ou d’en profiter par instant.Bien que si tu souhaites « progresser », il faudrait tout de même garder une certaine régularité.


Même si la méditation peut s’avérer parfois un peu compliquée, elle possède de nombreux bienfaits et elle peut être pratiquée à n’importe quel moment de la journée pour trouver un moment de calme et se rassembler quand on l’impression de perdre ses moyens.C’est une méthode que j’apprécie énormément, car elle m’aide au quotidien à gérer chacune des émotions que je peux ressentir en trop grande quantité.


ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...