LE SUCCES VIENT APRES L’ECHEC



« Après la pluie, vient le beau temps » ; pour le succès, c’est un peu la même idée. J’ai tendance à dire qu’il n’y a pas d’échec que des résultats. Qu’est-ce que a veut dire ? C’est très simple, ça veut dire que chaque action que nous menons donne un certain résultat qu’il soit « positif ou négatif ». De ce résultat, nous devons être capables d’en tirer une ou des leçons. Les gens qui « échouent » ne sont souvent pas capables d’accepter leur part de responsabilité au lieu de cela, ils cherchent à trouver à qui la faute, des excuses ou même à nier, oublier…Sans se demander pourquoi cela est arrivé, quelle est la solution ou encore comment améliorer la situation.

Chacune de nos actions est une cause qui contient des effets. Tout ce qu’il se passe autour de nous est le résultat d’événements qui se sont passés, qui sont le produit de choix que nous ou d’autres ont fait. Tous les constats que vous avez pu faire au long de votre vie (même les plus désastreux) sont les conséquences des actes de votre passé.

C’est vrai qu’il est toujours plus facile de faire des choses qui nous semblent familière même nous savons très bien qu’elles ne fonctionnent pas. Un « échec » peut aussi nous aider pour sortir de cette zone de confort dans laquelle nous nous étions enfermés - par peur de la nouveauté peut être - et nous permettre de tirer cette leçon qui est la suivante : ne pas revivre son passé, si nous y avons fait des « erreurs » mais savoir changer son plan d’action en fonction des résultats que nous avons obtenus.

Et puis à quoi bon ruminer son passé puisque vous ne pourrez changer le changer ? Comme vous avez pu le lire plus haut, les personnes qui restent focalisées sur les effets ont tendance à rejeter la faute sur les autres tandis qu’à assumer leur responsabilité. Mais en aillant cette réflexion, elles ne font aucune action et n’avancent pas. Elles peuvent aussi penser aux effets de cette façon « Je serais heureux quand j’aurais… » Repoussant ainsi leur désir dans le futur même s'il n’y aura jamais toutes les bonnes conditions réunis pour atteindre son objectif.

Alors qu’une personne se concentrant sur les causes aura l’opportunité de progresser. Pourquoi ? Parce que cela vous permet de prendre le contrôle. L’erreur est dans le passé, elles en ont tiré des leçons et savent comment s’en servir pour retourner sur le « bon » chemin, les effets sont dans le futur et doivent être un but, mais la cause, elle, se trouve dans le présent. La cause vous donne la créativité, la persévérance, les actions et des décisions.

Quand on décide de se préoccuper de la cause, nous avons compris que nous sommes les seuls responsables de notre réussite et surtout qu’il n'y a que nous qui savons comment s’y prendre pour toucher notre but.

Rappelez-vous que toutes les personnes qui ont réussit n’ont jamais abandonner, qu’après un échec elles ont redoublés d’efforts, se sont posées les bonnes questions pour modifier leur plan d’action. C’est ce qu’on appelle la persévérance. La persévérance est une arme inarrêtable, si vous l’utilisez vous êtes sûrs de gagner.

J’avais envie de vous noter les 31 façons d’échouer que j’ai lu dans le livre « Réfléchissez et devenez riche » de Napoléon Hill. Je ne vais pas les développer, mais je vous invite à le lire pour aller plus loin.

1. Un terrain héréditaire peu favorable 2. Pas de but bien défini 3. Le manque d’ambition 4. Une instruction insuffisante 5. Le manque d’autodiscipline 6. La mauvaise santé 7. Les mauvaises influences 8. L’hésitation 9. Le manque de persévérance 10. Une personnalité négative 11. L’impossibilité de contrôler 12. Le désir incontrôlé des gestes gratuits 13. Le manque de décision 14. Les six formes fondamentales de la peur 15. Mal choisir son partenaire 16. Trop de circonspection 17. Mal choisir ses associés 18. La superstition et ses maléfices 19. Se tromper de vocation 20. La dispersion de l’effort 21. L’habitude de dépenser sans compter 22. Le manque d’enthousiasme 23. L’intolérance 24. L’intempérance 25. Etre incapable de coopérer 26. La possession d’un pouvoir non acquis par ses propres efforts 27. La malhonnêteté inconsciente 28. L’égoïsme et la vanité 29. Deviner au lieu de réfléchir 30. L’insuffisance de capitaux 31. Autres causes

L’échec n’est pas une fin en soi. Au contraire, il vous pousse à revoir vos stratégies, vos schémas de pensées et briser vos croyances. Il vous aide pour savoir ce qui n’a pas fonctionné et voir plus clair quant au chemin que vous avez à emprunter. Il vous teste votre persévérance et vous force à donner encore plus. Faites des erreurs, apprenez.

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...