LES BALLONEMENTS




Depuis que j’ai changé mon alimentation, cet effet a quasiment disparu, mais il m’arrive de temps en temps de retrouver mon petit ventre tout gonflé sans trop comprendre pourquoi. Alors cette fois, j’ai cherché pourquoi j’étais parfois sujette aux ballonnements.



C’EST QUOI ?

Déjà, les femmes sont souvent plus atteintes de ballonnements que les hommes. Les ballonnements sont considérés comme un trouble digestif. C'est une accumulation de gaz dans l’intestin grêle qui provoque une tension de l’intestin et un gonflement de l’abdomen.

La sensation de ventre gonflé peut se situer vers le haut, sous les côtes, dans la région de l’estomac, de l’intestin grêle et du gros côlon. Ces troubles sont la plupart du temps bénins et transitoires, mais s'ils persistent, il faut penser à consulter.

> Les ballonnements de l’estomac : aérogastrie Il s’agit d’une distension de l’organe par des solides ou des liquides qui peut se repérer à l’œil nu. Ils sont généralement liés au repas trop riche en graisses ou en sucres ou une ingestion exagérée d’air.

> La distension de l’ingestion grêle : aéroiléie Liée à des causes chirurgicales : occlusions, paralysies intestinales, etc.

> Les ballonnements du gros côlon : aérocolie Ce sont des gazs fabriqués sur place par des bactéries présentes. Lorsqu'ils sont produits en excès, ils donnent des flatulences et des ballonnements, voir parfois des spasmes. Les infections intestinales, pullulations bactériennes ou la gastro peuvent aussi en être la cause. Mais on trouve aussi les féculents, les légumes « riches » ( comme le chou), les hydrates de carbone, les excès de crudités et de fruits.



QUELLES SONT LES CAUSES ?

- Une mauvaise alimentation : gras, sucres, épices, boissons gazeuse car ils irritent le système digestif. Les féculents ou les glucides car ils fermentent (transformation du sucre en absence d’O2) qui vous donnent des flatulences. - L’aérophagie (avaler trop d’air) : Faire travailler l’estomac « à vide » donnent des troubles intestinaux lorsqu’on mange ou bois trop vite. - Anxiété, stress : qui contractent les intestins. - Le sport d’endurance : créé des problèmes digestifs pendant l’effort. Cet effort sportif assèche la muqueuse gastrique. - Tabac : à cause de la nicotine qui augmente l’acidité du contenu de l’estomac. - Intolérance au lactose : dû à la fermentation. Le SII modifie la vitesse de passage dans le côlon. - La constipation : à cause des reflux gastro oesophagien, les intoxications, l’appendicite…



LES SOLUTIONS ?

- Eviter les boissons gazeuse qui créent de l’aérophagie - Manger doucement et mâcher correctement pour la même raison - Limiter les aliments qui fermentent et donnent des flatulences - Aller voir un médecin pour vérifier que tout va bien - Utiliser des probiotic qui vont vous aider à laver votre flore intestinale - Eviter de manger à longueur de journée, ce qui va faire fonctionner sans arrêt votre système digestif et crée des troubles - Pratiquer l’auto-massage pour calmer les ballonnements - Limiter les produits laitiers et le fructose qui fermentent - Ne pas abuser des aliments crus - Eviter le chewing-gum - Fuyez les produits transformés



Bien que les ballonnements soient parfois gênants, ils ne sont pas graves, mais ils peuvent être contraignants au quotidien. C’est en adaptant votre alimentation que vous pourrez vous sentir en meilleure forme et moins ballonnés. Certaines personnes pensent que leur ventre est comme ça naturellement, or en modifiant leur repas, elles verront apparaître un petit ventre plat, pas déplaisant. Dégonflez !

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...