MYTHES ET REALITES ; GLUTEN ET LACTOSE DANS LE SPORT





Avec le syndrome du côlon irritable, j’ai dû arrêter de manger des aliments contenant du gluten et du lactose. Ce qui n’est pas une mince affaire… Mais alors faut-il totalement les supprimer ou simplement les réduire et pourquoi ?


➢ Quelques définitions avant de commencer Gluten : Ensemble des protéines qu’on trouve dans certaines céréales et donc les farines de blé, d’orges ou d’épeautre et qui sont généralement amplifié (les céréales) par les modifications génétiques (OGM). Lactose : Glucide naturellement présent dans le lait des mammifères.

Le gluten : Certaines personnes sont intolérantes au gluten, ce qui augmente les irritations du système digestif pendant l’effort, et d’autres non. Mais quoiqu’il en soit tout le monde y est sensible et donc peut souffrir de douleurs abdominales, ballonnement, constipation ou diarrhées. Mais les supprimer sans y être tolérants peut provoquer une intolérance – justement-, il est important de se renseigner auprès d’un médecin pour savoir si on doit vraiment supprimer le gluten de son alimentation. Ou alors, juste le réduire, car une surconsommation de gluten peut laisser des désagréments au niveau du confort digestif.

Les témoignages des personnes ayant réduit leur consommation déclarent avoir remarqué une amélioration de leur tonus et de leur bien-être général.

Effectivement, le gluten étant plus long à digérer, cela donne des état de fatigue pendant et après la digestion.


Le lactose : Les produits laitiers possèdent des propriétés nutritionnelles importantes (notamment en vitamines D et en calcium) mais il faut tout de même en avoir une consommation raisonnée et tenter de se tourner vers des alternatives végétales, comme le lait de soja, d’amande, de riz... Bien que le lait contient de bonnes protéines (comme la caséine) qu’on retrouve souvent dans les protéines en poudre (whey) par conséquent, le lactose est bien compatibles avec le sport (accompagné avec d’autres aliments et en petite quantité) particulièrement après un entrainement, car les produits laitiers contiennent tous les acides aminés qui permettent une synthèse rapide des muscles.

Par contre, chez les personnes intolérantes, cela provoque une mauvaise digestion et encrasse l'intestin. Et il parait que 80% de la population y serait intolérantes.

D'autant plus qu'aujourd'hui, les vaches tombent souvent malades et on leur fait avaler des antibiotiques que l'on retrouve après dans le lactose que nous consommons. Une chose à savoir, le lactose est du sucre donc il vous fera prendre du poids. Si vous arrêtez ou diminuez votre consommation de lactose, vous verrez votre poids se stabiliser. Le lait contient un acide aminé (tryptophane) qui est le précurseur de la sérotonine qui a une action directe sur le sommeil. Réduisez votre consommation et vous vous sentirez plus en forme.

Comme vous pouvez le constater supprimer le lactose ou le gluten quand vous n’y êtes pas obligés n’est pas forcément une bonne idée, mais avoir une consommation et une quantité raisonnée peut vous aider à vous sentir mieux pendant l’effort et durant la digestion. Ne vous privez pas, mais n’en abusez pas.


ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...