OBSERVER SA PROGRESSION




"Parfois, j'ai vraiment l'impression de faire tout ça pour rien..."

Si comme moi au départ, vous avez du mal à voir les progrès que vous faite grâce au sport, que vous pensez que vos efforts sont vains et que vous n’y arrivai jamais, j’écris cet article pour vous aider à voir vos transformations. J’espère que ces quelques conseils, vous seront utiles.


TENIR UN CARNET

Dans mon Bullet journal, je me suis confectionné une page qui s’intitule « suivi sport ». Cette page me permet de noter les poids que j’ai utilisés sur les machines ou en libres lors de mes séances. Comme je fais généralement 3 grosses séances par semaine, je divise mon tableau en 3 colonnes et en 4 lignes (pour les différentes semaines). En haut de chaque colonne, j’inscris le type d’entraînement (fessiers + triceps par exemple) et au début de chaque case, je note l’heure et la date. Cela me permet de comprendre parfois pourquoi j’ai dû baisser mes poids (un entraînement après une longue journée) ou pourquoi j’ai réussi à augmenter (un entraînement le samedi en début d’après-midi). Je peux aussi vite voir les moments où je stagne et quand je devrais choisir de passer à des poids plus lourd. Quand je prends des poids supérieurs pour la première fois, j’inscris aussi le nombre de répétitions et de série que j’ai accomplie. Évidemment, vous pouvez vous servir de votre téléphone pour prendre vos notes. Personnellement, je préfère un carnet, car je m’y repère mieux.


PRENDRE DES PHOTOS

J’ai regretté de ne pas l’avoir fait quand j’ai commencé le sport. En vérité, je pensais que ça ne servirai pas à grand chose étant donné que je faisais simplement du sport à la maison. Pourtant, je pense que c’est le moment où j’ai le plus vite progressé. Je trouvais un peu prétentieux de faire ça, mais j’aurais dû. Je m’en suis rendu compte cette année lorsque j’ai comparé une photo qui datait de 2017 et une autre de 2018. Je ne pensais pas avoir autant pris de muscle ; bien sûr, il y a encore du boulot. Je ne me pensais pas aussi maigre avant de commencer et pouvoir observer ces deux photos m’a vraiment aidé pour en prendre conscience et que finalement, je n’avais pas trop mal avancer. C’est pourquoi je vous le recommande vivement de prendre le temps au moins 1 fois par mois et si possible avant le début d’un nouveau programme et à la fin de celui-ci. Prenez-vous dans des positions simples, relâchés, mais aussi dans des positions avec les muscles contractés. N’oubliez pas de vous prendre sous toutes vos coutures de face, de dos, de profil… Notez la date et l’heure, si vous venez de manger vous aurez peut-être le ventre un peu gonflé. Le mieux étant de les prendre toujours au même moment de la journée (le matin à jeun).


NOTER SES MENSURATIONS

Concoctez-vous une petite fiche spéciale avec un tableau où vous allez pouvoir noter les mesures de vos tours de bras, de votre tour de hanches, des fessiers, des cuisses… Prenez des mesures de toutes les parties de votre corps ! La balance n’est certainement pas l’outil le plus fiable pour savoir si on a pris du muscle, l’intérêt de prendre ses mensurations. C’est comme ça qu’on arrive à se rendre vraiment compte qu’on prend du muscle. On se voit tous les jours dans les miroirs alors, on n’arrive pas totalement à observer notre transformation. Les mesures ne mentent pas et c’est très utile pour comprendre sa progression et voir si on ne stagne pas. Il existe aussi des calculs de pourcentage de masse grasse d’après Durnin et Womersley en mesurant les 4 plis cutanés (Pour info entre 4 et 6 % chez un homme et 8 à 12 % chez une femme correspond à une masse pour un culturiste et c’est réalisable pour seulement quelques jours ; entre 8 et 10 % homme et 15% et 17% femme correspondant à une masse de sportif sec ; au-delà de 10 % homme et 19% femme correspond à une masse d’une personne sportive mais moins dessinée ; les hommes sédentaires se situent entre 15 et 20 % et les femmes entre 25 et 30%). Comme pour les photos, on peut inscrire la date et l’heure. Vous pouvez, comme moi, prendre vos mesures et photo le même jour et en faire un document commun (plutôt pratique).


Ce sont des choses très simples qui ne prennent pas de temps à faire ; une feuille, un crayon et un téléphone suffise. Mais au moins, c’est plus facile de voir les progrès fait en quelques mois et de pouvoir donner des réponses si on arrive plus à avancer. Alors si, pour voir si vous avez pris du muscle vous ne faites que de vous regarder dans la glace sans y voir de changements, tester ces petits tips. Avancer !

ARTICLES RECENTS

A R T I C L E S   R E C E N T S 

Tout chaud, tout frais...