VAINCRE SA TIMIDITE – Aller vers les autres





Auparavant, j’étais quelqu’un de très timide à tel point que je restais tout le temps dans mon coin. On pensait même que j’étais associable, arrogante et très sûre de moi ; alors que la réalité était tout autre. J’appréhendais les moments où j’allais devoir être sur le devant, je bégayais lorsque je devais discuter avec les autres et j’évitais le plus possible de me mettre dans une situation embarrassante.


Aujourd’hui, je suis une personne très ouverte et sociable. Je n’hésite plus à aller vers les autres pour leur poser des questions, faire la discussion et passer du bon temps.


Dans ce nouvel article, j’avais envie de te partager mes astuces pour réussir à vaincre sa timidité et aller vers les autres.



C’EST QUOI ÊTRE TIMIDE ?


Quand on cherche la définition de la timidité sur Internet, on trouve : « Manque d’aisance et d’assurance en société ». La timidité est liée aux autres et plus particulièrement aux regards des autres – on n’est pas timide avec soi-même en même temps -.


Attention de ne pas confondre l'introvertie et le timide, ce n’est pas du tout la même chose. Il ne faut pas croire que les timides n’aiment pas être avec les autres ou faire partie d’un groupe. Bien au contraire ! En fait, ils le voudraient, mais ils ont quand même un sentiment d’embarras qui est sans cesse présent et qui les empêchent de faire ce qu’ils aimeraient. Et c’est généralement très énervant pour un timide de l’être car lui, il voudrait plutôt être la personne avec qui tout le monde veut discuter.


Comme ils se sentent super mal à l’aise, ils ont tendance à être super maladroits avec les autres ; ce qui provoque une plus grande crainte d’être au contact d’autres personnes et de ressentir de la honte.


Les timides :

1. Sont trop conscients d’eux-mêmes, tournés sur eux, surtout lorsqu’ils sont avec les autres.


2. Ont tendance à avoir une évaluation négative d’eux même et de l’exagérer.


3. Et avoir uniquement que les choses qu’ils font de travers.



Toutes ces petites choses pourraient être nommées : manque de confiance en soi. C’est vouloir faire quelque chose, mais avoir l’impression que quelque chose nous retient.




POURQUOI NOUS ARRIVE T IL D’ÊTRE TIMIDE ?


> Ne pas avoir d’estime de soi : c’est souvent pendant nos années collèges/lycées que l’on essaie d’oublier qui l’on est pour essayer de s’adapter et qu’on a alors mis de côtés tout ce qui pouvaient faire nos particularités. Parce qu’on pensait qu’elles seraient pas appréciées.


> Trop penser à soi : quand on est avec les autres ; on analyse tous nos faits et gestes et surtout ceux que l’on aurait pu mal faire.


> Accepter les étiquettes : le problème avec la timidité, c’est qu’on laisse plus ou moins les autres décidées à notre place de qui nous sommes. On les laisse, on mettre dans des cases qui parfois ne nous correspondent même pas. Sauf qu’en acceptant cette étiquette, on se sent contraint d’agir en fonction de celle-ci.



VAINCRE CETTE TIMIDITE


* Comprendre sa timidité :

Un des facteurs qui m’a grandement aidé, c’est d’analyser les moments qui me mettaient dans ce malaise et cette angoisse et me rendaient donc timide. J’ai pu ensuite me demander pourquoi je l’étais, qu’est-ce que je ferais si je ne l’étais pas et qu’est-ce qu’il pourrait m’arriver dans le pire des cas.


Et puis, je me suis laissé le temps de faire cette démarche, j’ai été indulgente et patiente envers moi-même, mais j’ai surtout persévéré ! Je n’ai pas abandonné même lorsque j’ai rencontré un obstacle et que j’ai échoué face à lui.


* Se lancer des défis au quotidien :


Il faut y aller étape par étape, sans les brûler. Prendre le temps d’avancer un peu plus chaque fois en y allant petit à petit.

Lorsque tu n’arrives pas à réaliser un défi, il va te falloir prendre le temps d’analyser où tu as pu agir de la mauvaise manière pour trouver une alternative et finir par réussir ce défi.

Et si tu y arrives, alors tu vas gagner en estime de soi et devenir de moins en moins timide.


* Sortir de sa zone de confort :


Dans la même idée, il faut être capable d’affronter les difficultés que nous avons jusqu’ici essayé d’éviter.

En découvrant quels sont ces moments compliqués et en prenant toi-même la décision d’y faire faire ; tu auras le temps de pouvoir l’anticiper et de t’y « préparer ».


Ma timidité a été mise à rude épreuve lorsque je suis partie en Angleterre et que j’ai dû me forcer à faire des rencontres. J’ai mis un pied hors de ma zone de confort et je me suis forcée à aller discuter avec d’autres personnes, mais cela m’a grandement aidé. Car quand je suis revenu en France, je me sentais capable et prête de faire de nouvelles rencontres.


Autre petite astuce : inscris-toi à de nouvelles activités ; tu pourras rencontrer des personnes qui ont donc les mêmes centres d’intérêt que toi et il sera plus facile d’en discuter et de te sentir à l’aise sur le sujet.


* Se découvrir :


De la même façon que nous devons comprendre d’où vient notre timidité : apprendre à se connaître est essentiel. Quand tu te connais, tu sais quels sont tes points forts et comment les mettre en avant.

Puis, de savoir qui tu es réellement t’aide à arracher les étiquettes qui t’ont été attribué à tort.


Je voudrais en profiter pour te parler de ton langage corporel. Il faut savoir qu’une grande partie de notre jugement d’une personne se fait par rapport à ce qu’elle dégage. Je m’explique : quelqu’un qui vous dit bonjour avec un sourire vous paraîtra plus sympathique que quelqu’un qui ne bouge pas d’un poil.


Si tu es tout recourbé.e sur toi-même et que tu regardes vers le sol ; les gens ne voudront pas prendre contact avec toi.

</